Nutrivea.com
                 
Les plus grands laboratoires directement des Etats-Unis Depuis 2001

Accueil

 

Contact

 

A propos de nous

 

Termes et conditions

 

Pourquoi acheter chez Nutrivea ?

Produits de A à Z

Catégories

Acides aminés

Anti-âge

Anti stress

Antioxydants

Articulations

Cancer

Cardiovasculaire

Cheveux et ongles

DHEA

Equilibre pH du corps

Hormones

Mélatonine

Mémoire

Minceur

Musculation fitness

Peau et visage

Produits énergisants

Santé féminine

Santé masculine

Santé oculaire

Sexualité

Sommeil

Système immunitaire

Vitamines

 


Mélatonine

Ces actions bienfaisantes


La mélatonine est connue pour son rôle de régulatrice des cycles du sommeil dans l'organisme. Elle est produite dans le cerveau par l'épiphyse et contrôle les cycles du sommeil tout en jouant un rôle important dans les processus de guérison et dans la protection anti-oxydante. De nouveaux éléments semblent montrer qu'elle joue en outre un rôle régulateur encore plus grand dans le système digestif.

Le système digestif humain est considéré par de nombreux experts comme étant le "second cerveau" en raison de sa capacité à produire des neurotransmetteurs. De plus, le système digestif fonctionne selon des schémas rythmiques similaires aux ondes cérébrales et possède un réseau de communication avancé, équivalent à celui du cerveau. La mélatonine semble jouer un rôle très important dans la régulation de ces schémas, à la fois dans le cerveau et dans les viscères.

La quantité de mélatonine dans le système digestif est 400 fois plus grande que dans la glande épiphyse. La mélatonine est produite par des cellules spécialisées des parois gastro-intestinales appelées entéro-endocrines. Cette super hormone est présente dans toutes les parties du transit gastro-intestinal ainsi que dans le pancréas et le foie.

Les membranes muqueuses des viscères sont littéralement bourrées de microbes. La plupart d'entre eux ont une relation symbiotique avec l'individu hôte. Ce monde interne et prospère de bactéries secrète des endotoxines tout au long de la journée. Quand le niveau de ces endotoxines atteint une concentration adéquate, une réponse immunitaire menée par les cytokines interleukines-2. On considère que le sommeil correspond en fait à cette réponse immunitaire.

Le cycle du sommeil commence avec la production de mélatonine par la glande épiphyse. Au milieu de la nuit, l'hormone prolactine est secrétée en grande quantité. Ces 2 hormones favorisent une réaction immunitaire qui réduit la flore intestinale afin de restaurer un équilibre salutaire. Ce processus vise également les virus, les bactéries pathogènes, les produits chimiques artificiels ainsi que les protéines étrangères à l'organisme.

Ce cycle complet dure 8 heures afin que la production de la quantité nécessaire de mélatonine et de prolactine puisse avoir lieu.
En cas de sommeil trop court, ces hormones ne peuvent complètement renforcer le système immunitaire afin que celui-ci soit suffisamment efficace pour débarrasser le système gastro-intestinal de la flore microbienne en excès ainsi que des débris toxiques. Chaque nuit avec un sommeil insuffisant handicape le système immunitaire et conduit à une baisse de production de lymphocytes T et de cellules tueuses naturelles.

A l'intérieur des viscères, la mélatonine est un important régulateur de la motilité et de l'inflammation. Elle module l'inflammation par sa capacité à contrôler les radicaux libres et les molécules inflammatoires grâce à sa puissante fonction anti-oxydante.
En outre, elle influence les bactéries intestinales et la formation des lymphocytes T-auxiliaires. Des bactéries intestinales saines associées aux lymphocytes T-auxiliaires permettent d'équilibrer le système immunitaire et de réguler les niveaux inflammatoires.

La mélatonine est connue pour permettre d'améliorer la microcirculation au sein des viscères ce qui encourage la régénération épithéliale. En outre, elle maintient le taux de glutathione et prévient la cessation de production de l'enzyme lysosomale.
Ceci est très important car une inflammation trop élevée dans les viscères conduit à l'infiltration de la paroi intestinale, au syndrome de l'intestin irritable, à la colite ulcérative, aux maladies auto-immunes, etc...

Lorsque nous dormons, le cerveau produit des cycles de 90 minutes de sommeil à ondes lentes. Ceci est suivi de périodes de mouvements oculaires rapides durant lesquels se produisent les rêves. Durant la nuit les intestins produisent également des contractions musculaires à ondes lentes de 90 mn qui sont suivies par successions de mouvements rapides. Lorsque les intestins sont pleins au cours de la nuit, cela peut interrompre ce processus. En outre, de mauvais cycles du sommeil peuvent fortement affecter la fonction digestive et le processus de guérison au sein des viscères.

Il a été démontré que la mélatonine réduit significativement le taux de sécrétion de cytokine pro-inflammatoire, l'apoptose cellulaire ainsi que les agressions du côlon en général. Cela est dû à ses effets anti-oxydant, immuno-modulant et à sa capacité à accroître le flux sanguin. Il est clair que le sommeil et la fonction digestive ont une interaction étroite qui joue un rôle dans le fonctionnement du système immunitaire.

 

 

 

 

 

mail@nutrivea.com

Copyright 2001 - 2017 Nutrivea.com Tous droits réservés